L’hiver fait parfois peur, mais pour le carcajou, c’est le bonheur!

0

Ah, les rigueurs de l’hiver! Les journées raccourcissent, le mercure descend et le froid s’insinue même sous les mitaines les plus chaudes et les manteaux les plus épais. Il ne nous reste plus qu’à nous réfugier sous une pile de couvertures ou à nous réchauffer devant un bon feu. Heureusement, pour certains de nos amis à poils, la solution est beaucoup plus simple. Le carcajou, comme bien d’autres animaux qui vivent de longs mois dans le froid, s’est adapté pour survivre à notre rude hiver. Pour savoir comment, lis ce qui suit. Couverture chaude facultative!

Des raquettes aux pattes?

Qui dit hiver dit souvent neige épaisse. Pour certains animaux, cela représente un obstacle de taille! Mais pas pour le carcajou! Il possède de larges pattes aux allures de raquettes pour marcher sur la neige sans s’enfoncer, peu importe l’épaisseur et la densité de la couche de neige, et ses griffes acérées lui servent de crampons pour grimper et descendre les pentes abruptes.

Gulo_Grinnell_9.9.12_2

Pas de micro-ondes? Pas de problème!

Le terme « plat congelé » prend un tout nouveau sens quand on est un carcajou! Comme la nourriture est rare en hiver, le carcajou a un menu très large qui comprend les animaux morts enterrés dans la neige. Ces morceaux de choix ont beau être gelés jusqu’à la moelle, il n’en fait qu’une bouchée avec ses impressionnantes molaires! Grâce à ces dents spéciales inclinées vers l’extérieur, il peut découper sans peine ses « surgelés ».

L’espace d’un bâillement, ce carcajou en plein étirement nous montre bien ses dents! Photo : Josh More
L’espace d’un bâillement, ce carcajou en plein étirement nous montre bien ses dents! Photo: Josh More

Un manteau bien chaud

Le carcajou a besoin d’une fourrure épaisse pour se protéger du froid. Mais la fourrure la plus épaisse ne peut rien contre le givre! Ceux qui sont déjà allés dehors les cheveux mouillés peuvent en témoigner : les cheveux mouillés, tout comme la fourrure mouillée, gèlent rapidement. Voilà pourquoi la fourrure du carcajou est enduite d’une huile spéciale qui lui donne une protection supplémentaire contre la morsure du froid. Cette huile empêche la neige et l’eau d’adhérer à la fourrure. Et comme la fourrure reste sèche, elle ne gèle pas!

wolverine_face

En raison de ses formidables qualités, la fourrure de carcajou a longtemps servi à orner les manteaux d’hiver. Et, bien que le trappage du carcajou soit maintenant restreint en Ontario, le carcajou court toujours le risque de se faire prendre dans des pièges posés pour capturer d’autres animaux.

Avec ton aide, nous travaillons d’arrache-pied pour mettre au point de meilleurs pièges afin de prévenir ces accidents!

Le point sur le projet

Notre partenaire de conservation, la Wildlife Conservation Society Canada, se prépare activement à commencer son travail sur le terrain en décembre. Elle a envoyé des questionnaires à des trappeurs autorisés en plus d’en rencontrer plusieurs pour la conception de nouvel équipement. Elle s’apprête à installer des caméras spéciales aux endroits où des carcajous ont été aperçus pour mieux comprendre où vivent ces animaux secrets, car leur distribution est un renseignement capital pour leur conservation et leur protection en Ontario. Une fois le travail de terrain terminé, nous espérons en avoir long à te raconter (et avoir de belles photos à te montrer)!

Inscris-toi à une campagne Restaurer la nature et aide à protéger le carcajou.

[table “43” could not be loaded /]