On plonge sous la mer !

0

À moins d’être assez chanceux pour vivre dans un pays plein de palmiers et de soleil, vous savez bien comment l’hiver peut être difficile. Mais si vous pensez qu’il n’y a rien de pire, imaginez-vous collé (littéralement) au fond de la mer à des centaines de mètres au-dessous de la surface, submergé en une noirceur complète et dans un froid éternel. Maintenant, imaginez qu’il ne s’agit pas tout simplement de l’hiver mais de toute l’année – et que vous adorez ça ! Ceci pourrait vous sembler impossible mais, pour le corail d’eau froide dans le Haut-Arctique canadien, c’est une vie à laquelle ils sont bien adaptés et dans laquelle ils s’épanouissent depuis des milliers d’années. Apprenons-en plus sur les coraux qui habitent le grand nord du Canada !

Le corail Umbellula

Ces habitants du fond, parfois appelés ‘stylos de mer’ puisqu’ils ressemblent à des plumes à l’ancienne, sont parmi les plus grands coraux trouvés dans les profondeurs de l’océan Arctique. Des colonies de différentes espèces de Umbellula peuvent mesurer 2 mètres – c’est grand comme un joueur de basket !

Les polypes en haut des tiges de coraux Umbellula leur donnent leur surnom 'stylo de mer'. Remerciement de photo : Pêches et Océans Canada
Les polypes en haut des tiges de coraux Umbellula leur donnent leur surnom ‘stylo de mer’. Remerciement de photo : Pêches et Océans Canada

L’Asconema

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que l’Asconema n’est pas un corail mais plutôt une éponge. Ces créatures colorées ne ressemblent pas à d’autres éponges à cause de leur squelette fait de petites particules comme du verre – vous ne voudriez probablement pas laver votre vaisselle avec ces éponges !

Une éponge siliceuse se nourrit en filtrant l'eau et en attrapant des microorganismes à travers ses pores. Remerciement de photo : Pêches et Océans Canada
Une éponge siliceuse se nourrit en filtrant l’eau et en attrapant des microorganismes à travers ses pores. Remerciement de photo : Pêches et Océans Canada

Malgré le fait qu’elles ressemblent à des sculptures bizarres qu’on trouverait dans un musée, ces éponges siliceuses sont des créatures vivantes qui peuvent passer à l’action rapidement ! Elles se nourrissent en filtrant l’eau, alors si leurs pores deviennent bloqués, il pourrait y avoir un grand problème. Heureusement, si l’eau autour d’eux devient sale, l’éponge enverra des signaux électriques à travers son corps pour l’arrêter de filtrer, ce qui empêche de grosses particules de bloquer leurs pores. Et voilà ! Le problème est réglé !

Le corail Anthomastus

Si vous pensiez que ‘l’interrupteur’ pour ouvrir et fermer le système d’alimentation des éponges siliceuses était cool, attendez de voir l’incroyable Anthomastus. Ces coraux mous ont des polypes qui s’étendent comme de longs bras, se nourrissant de petits animaux qui flottent dans l’eau, mais ils font plus que cueillir du plancton ! Puisqu’ils n’ont pas de squelette dur pour se protéger comme d’autres coraux, Anthomastus peut retirer ses polypes au premier signe de danger.

Les coraux Anthomastus sont très importants pour bien des animaux – y compris ceux qui jouent à un jeu de chat et souris dans la photo ici ! Remerciement de photo : Stephen Cairns/NOAA
Les coraux Anthomastus sont très importants pour bien des animaux – y compris ceux qui jouent à un jeu de chat et souris dans la photo ici ! Remerciement de photo : Stephen Cairns/NOAA

Quiz : Identification de corail

Nous avons déjà reçu du métrage incroyable de nos partenaires à Qikiqtarjuaq. Est-ce que vous pouvez trouver le corail dans le vidéoclip ci-bas ?

Vous pouvez aider à protéger le corail d’eau froide et continuer à appuyer cette recherche importante en commençant une campagne Restaurer la nature dès aujourd’hui !

 

Un projet de conservation en collaboration avec :

3274-001 Arctic Fishery Logo-aug4