Les zones humides sont des écosystèmes essentiels qui offrent un habitat et des ressources indispensables à toute une faune terrestre et aquatique. Mais saviez-vous qu’elles aident aussi à lutter contre les changements climatiques ? Les zones humides emmagasinent le carbone, empêchant ainsi son rejet dans l’atmosphère, et contribuent à atténuer les effets des changements climatiques en prévenant les inondations et en réduisant les sécheresses. Malheureusement, ces importants écosystèmes sont en voie de disparition. Nous avons besoin de votre aide pour les conserver et les restaurer.

Notre apport commun :

Éco Héros travaille avec l’organisme Conservation de la nature Canada (CNC) à un projet qui vise à restaurer la réserve naturelle de Lathrop, une zone humide centenaire de la région de Niagara, en Ontario. Dans cette réserve qui abrite un grand nombre d’espèces végétales et animales, certains éléments se sont dégradés au fil du temps, mettant en péril cet important habitat. En restaurant deux des étangs de la propriété et en replantant de la végétation indigène dans cette zone, CNC contribue à s’assurer que la réserve naturelle de Lathrop pourra accueillir des animaux comme ceux-ci pendant de nombreuses années.

Le renard roux

Peu d’animaux peuvent s’adapter à une aussi grande variété d’habitats que le renard. Cet animal intelligent se plaît partout au Canada, de la campagne aux arrière-cours des villes. Les renards jouent un rôle crucial dans nos écosystèmes et sont plus communs en ville qu’on ne le pense. Même si l’espèce s’adapte bien à de nombreux environnements, un habitat tranquille lui est nécessaire lorsqu’il s’agit de mettre bas, de chasser et d’élever sa famille – mais cet habitat est menacé de disparition.

Le grand-duc d’Amérique

On trouve le grand-duc d’Amérique dans toute l’Amérique du Nord. Il vit dans différents écosystèmes, mais il aime s’installer à la lisière de milieux ouverts, comme les zones humides, les prairies et les terres cultivées, où sa vue étonnante et son ouïe fine lui permettent de repérer ses proies qu’il chasse en silence depuis les airs. Malheureusement, sa population est en déclin et les grands espaces dont elle dépend disparaissent.